Nos tutelles

CNRS

partenaires financiers

Rechercher




Accueil > Actualités > Actualités

Premier cas d’échouage d’un rorqual tropical en métropole

Premier cas d'échouage d'un rorqual tropical en métropole


Ce 30 septembre alors qu’un un rorqual commun échoué nous est signalé en Baie de Somme, un deuxième animal de près de 10 m est retrouvé vivant en Baie des Veys (Manche). Ce dernier pleinement couché sur les bancs de vase est en réelle difficulté dans un secteur ou l’intervention est rendue compliquée d’autant plus que la marée remonte.


Les quelques clichés pris permettent de voir clairement ses trois carènes parallèles sur la tête et son abdomen moucheté qui sont caractéristiques d’une espèce rare : le Rorqual tropical (Balaenoptera edeni).



L’animal est malheureusement retrouvé mort le lendemain.


Aussi, le RNE se mobilise pour procéder à un examen au plus vite. Ceci révèle un animal globalement de bonne condition physique et en bonne santé ne présentant aucune pathologie sévère. La conclusion de la mort étant alors l’agonie.


L’échouage semble alors s’expliquer par une errance de cet individu loin de ses eaux chaudes, probablement perdu en Manche et se faisant piéger par les marées et la topographie de la Baie des Veys.


Le rorqual de Bryde, ou rorqual tropical, est probablement l’une des grandes baleines les moins connue, certainement en raison de son mode de vie océanique. Il a été longtemps confondu avec le rorqual boréal. La distribution de l’espèce se limiterait aux eaux tropicales et subtropicales des 3 océans.

En Atlantique, l’espèce est connue dans les Antilles, au nord de l’Amérique du sud (du Venezuela au nord du Brésil et notamment au large de la Guyane) et dans les eaux équatoriales de l’Afrique de l’ouest. L’espèce est également régulièrement observée aux Açores, mais aucune donnée ne mentionne sa présence par le passé sur les côtes européennes. Il s’agirait donc du premier cas d’échouage en Europe.


Rorqual tropical (ou de Bryde) observé en Guyane