Nos tutelles

CNRS

partenaires financiers

Rechercher




Accueil > Observatoire

Observatoire



L’Observatoire repose sur un ensemble de dispositifs permettant de suivre l’état de conservation des mammifères et oiseaux marins dans les eaux françaises. L’état de conservation est essentiellement défini par l’abondance et la distribution actuelles des espèces, et leur comparaison avec une situation antérieure considérée peu ou pas perturbée. Le maintien ou la restauration d’un bon état de conservation est l’objectif de long terme de toute stratégie de conservation, comme le rappelle la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin.


L’objectif principal d’une stratégie de surveillance est donc de documenter les changements dans l’abondance et la distribution des espèces. Ces derniers sont déterminées par un ensemble de processus écologiques (océnographiques, climatiques, ressources biologiques, relations compétitives, etc.). A l’échelle de l’individu, le comportement et l’état de santé au sens large déterminent la survie et la fécondité, qui sont les principales caractéristiques démographiques impliquées dans le fonctionnement de la population.


Une stratégie de surveillance doit également être adossée sur une compréhension des processus écologiques. Elle doit aussi définir le contexte dans lequel les pressions anthropiques s’exercent sur les individus et les populations. En particulier, la compréhension de la connectivité et de la structure des populations est un prérequis essentiel à la définition des unités de conservation.


Les activités humaines peuvent exercer des pressions multiples qui affectent les populations de différentes manières. Une typologie simple des pressions est basée sur la nature de leurs effets sur les animaux. Les pressions primaires génèrent directement une mortalité additionnelle ; les pressions secondaires affectent l’état de santé, puis en cascade la survie ou la fécondité ; et les pressions tertiaires entrainent une réponse comportementale pouvant modifier l’accomplissement normal des fonctions vitales



Relation entre gestion, monitoring et conservation. La restauration de l’état de conservation est l’objectif de conservation. La gestion ne peut agir que sur les activités humaines en réduisant les pressions qu’elles génèrent ou les risques associés.


Le suivi ou monitoring peut porter sur toutes les étapes de la relation causale qui lient les pressions à l’état de conservation. Une stratégie de suivi devra donc aussi surveiller les pressions et leurs effets, et pouvoir ainsi détecter par anticipation si une population est sur une mauvaise trajectoire avant même que les changements sur son abondance ou sa distribution ne soient démontrés.

Cette rubrique ne contient aucun article.

------Mots-clés------